Nos races

Springer Spaniel

Le Springer Spaniel en quelques mots...Chien harmonieux, compact, fort, gai et actif, l’English Springer Spaniel est le plus haut sur pattes et le plus enlevé de tous les Spaniels britanniques de chasse en plaine et au bois. Amical et facile à vivre, de nature docile, les sujets craintifs ou agressifs sont à écarter de la sélection.Histoire du Springer SpanielRace d’origine pure et ancienne, il serait vraisemblablement, le point de départ de la grande famille des spaniels britanniques. A l’origine, il était utilisé dans le but de trouver et de faire partir le gibier destiné au filet, au faucon ou au lévrier, mais à l’heure actuelle, sa fonction est de trouver, de lever et de rapporter le gibier pour le compte du chasseur. Aujourd’hui, il est renommé dans de nombreux pays où son physique lui permet de se faufiler avec aisance dans les marais et les buissons. Avec son gabarit de grand Cocker, il fera le bonheur de son conducteur sur le terrain

Setter Irlandais

En quelques mots...Racé et athlétique, distingué, à l’expression empreinte de douceur, l’Irlandais attire le regard et surtout, il séduit par l’harmonie de ses formes, de sa construction et de sa classe. Il est réputé vif, intelligent, énergique, affectueux et fidèle. Que dire de plus sinon expliquer la dévotion de tous ceux qui en ont fait l’acquisitionHistoireLe Setter Irlandais rouge s’est développé en Irlande en tant que chien de chasse. La race vient du Setter Irlandais rouge et blanc et d’un chien inconnu à robe rouge unicolore. Le type était nettement identifiable au XVIIIème siècle. Le club du Setter Irlandais rouge fut fondé en 1882 pour la promotion de la race. Le club publia le standard de la race en 1886 et, depuis ce temps, il organise des field-trials et des expositions pour fixer le standard de la race

Cocker Anglais

En quelques mots...D’un naturel gai, avec sa queue qui remue constamment, le Cocker Anglais est typiquement grouillant dans son action, en particulier lorsqu’il suit une piste, sans craindre les fourrés épais. Doux et affectueux avec ses proches, il est cependant plein de vie et d’exubérance. C’est un sportif qui ne peut se satisfaire d’une vie oisive. Deux mots reviennent dans la bouche des amateurs : comique (clownesque) et attachant (facile au quotidien)HistoireChien de chasse gai et vigoureux, harmonieux et compact, le Cocker Anglais est le plus connu et surtout, le plus répandu des Spaniels. La distance du garrot à la naissance de la queue doit être approximativement égale à la hauteur au garrot, ce qui signifie que nous sommes en présence d’un chien court, compact et d’une santé sans faille.

Labrador Retriever

En quelques mots...Bon caractère, très agile, nez excellent, dent douce, passion pour l’eau et, cerise sur le gâteau, caractère fidèle et facile, voilà un compagnon qui est capable de s’adapter partout. Intelligent, ardent et docile, il ne demande qu’à faire plaisir. D’un naturel amical, sans aucune trace d’agressivité, il s’agit d’un chien fortement charpenté, au rein court, très actif.Outre ses aptitudes à rapporter le gibier, le Labrador se distingue par la polyvalence de ses « métiers », s’illustrant depuis plusieurs décennies en rendant des services immenses au quotidien (chien guide d’aveugle, pat dog, chien de recherche en décombres, etc.) sans oublier son premier métier dans des millions de foyers à travers le monde, celui de compagnon de la famille !HistoireTous les experts sont d’accord sur une chose concernant le Labrador : ce sont les Anglais, qui, suite à une sélection rigoureuse, ont fixé les caractéristiques de la race que le Kennel Club enregistra dès 1903 sous l’appellation de Retriever Labrador... Au cœur des nombreuses théories relatives à ses origines, celle communément admise trouve son berceau d’origine dans cette province du Nord-Est du Québec dont il tire son nom. Lorsque des colons britanniques installés sur l'île de Terre Neuve découvrent un chien noir utilisé par les Indiens, ils se rendent rapidement compte de tout l’intérêt de l’emmener avec eux. Ces chiens très vite surnommés « Terre Neuve de Saint John’s » formèrent les ancêtres du futur Labrador

Setter Gordon

En quelques mots...Intelligent, capable et plein de dignité, le Gordon est un chien hardi, sociable, d’un naturel gentil et calme.HistoireC’est un chien qui a de la classe, construit pour le galop, aspect en rapport avec sa construction qui rappelle celle d’un hunter (cheval de chasse), capable de porter du poids. La conformation doit être harmonieuse de toute part.

Setter Anglais

En quelques mots...Tout chez lui respire la performance et exalte des qualités innées qui expliquent son succès tant dans les fields qu’en chasse pratique. Très actif et doué d’un sens aigu de la chasse, c’est un chien extrêmement amical et doué d’un bon caractère.HistoireDe taille moyenne, pur dans ses lignes, élégant dans son aspect et dans ses allures, voici en quelques mots comment le standard décrit ce chien merveilleux, qui a glané ses galons de chien d’exception, tant auprès des néophytes que des puristes.Développé en Angleterre par des amateurs qui cherchaient un chien « arrêtant » la plume, dès le XIVème siècle lorsqu’il s’appelait Setting Spaniel, son élevage évolua fortement lorsque deux hommes se lancèrent dans l’élevage : Edward Laverack (1800-1877) considéré comme le père du Setter anglais moderne et Mr Richard Purcell Llewellin (1840-1925) qui se spécialisa dans le chien de travail auquel souvent l’appellation Setter Llewellin devint la règle, notamment dans les pays anglo-saxons

Pointer

En quelques mots...A l’arrêt, il offre une image rare, évoquant cet air dit « aristocratique ». Actif tout en dégageant une impression de force, d’endurance et de rapidité, il est doté d’un bon caractère et est réputé pour être toujours d’égale humeurHistoireLe Pointer est harmonieux, bien construit de toute part. Il donne une impression de force et de souplesse. Son profil général décrit une série de courbes gracieuses. Doyen des races reconnues par la Fédération Cynologique Internationale, le Pointer est aux Anglais ce que le Braque Allemand est aux continentaux. Athlète de haut niveau, sportif aguerri, il est le fruit d’une sélection orientée dès le départ sur la performance, qui au fil des générations, ont fait de lui la « Formule 1 » des chiens d’arrêt

Epagneul Breton

En quelques mots...Peu de chiens français peuvent se permettre d’aligner une telle notoriété sur le plan international. Cela est du en grande partie aux aptitudes et aux qualités comportementales de ce petit épagneul « de Bretagne ». HistoireOriginaire du centre de la Bretagne, il est numériquement le chien d’arrêt français le plus populaire en France et à l’étranger. C’est probablement l’un des plus vieux chiens de type épagneul, amélioré dès le début du XXème siècle par divers croisements et sélections. Un projet de standard de la race élaboré à Nantes en 1907, fut présenté et adopté lors de la première Assemblée plénière du Club à Loudéac le 7 juin 1908. Ce fut le premier standard du « Club de l’Epagneul Breton à courte queue naturelle ».C’est le plus petit des chiens d’arrêt, de type braccoïde à queue courte ou sans queue. Harmonieusement construit sur une ossature solide sans être grossière, il présente un ensemble compact et râblé tout en demeurant élégant. Vigoureux, son regard est vif et son expression intelligente.